Comforium : réussir le montage d’un meuble en kit

Démocratisés par un certain Suédois, les meubles en kit gagnent en popularité. Plus facilement livrables, les meubles en pièces détachées permettent d’éviter les frais de montage, et permettent aux ménages de bénéficier de prix réduits. De plus, des meubles de très bonnes factures existent aujourd’hui en pièces détachées, et vous permettront de profiter de meubles solides et esthétiques à un coût réduit. Comforium donne ainsi accès à une vaste gamme de meubles, dans des styles divers et à des prix variables, s’adaptant à chaque budget. Pourtant, beaucoup de personnes redoutent le moment du montage, qui semble pour beaucoup être une épreuve insurmontable. Afin de vous aider à monter votre nouveau meuble Comforium en toute sérénité, suivez ces quelques conseils.

Préparer le montage

Avant de vous lancer dans la construction d’un meuble, il est nécessaire de se préparer afin d’éviter toutes mauvaises surprises. Il serait en effet regrettable de se précipiter : vous risqueriez alors d’enchaîner bourdes et catastrophes et de rendre le montage bien plus compliqué qu’il ne l’est réellement. Pour garantir un montage en toute sérénité, il faut

Protéger votre sol

Le déplacement de certaines pièces ou du meuble lui-même peut occasionnellement rayer votre sol. Il peut donc être judicieux de protéger celui-ci afin de travailler sans avoir à vous soucier d’abîmer celui-ci. Pour ce faire, vous pouvez utiliser une bâche de bricolage, si vous n’en avez pas, un vieux drap ou une couverture usée feront l’affaire. Ce faisant, vous protégerez également votre meuble neuf.

Faites de la place

Il est nécessaire de faire de la place, afin de pouvoir s’étaler et de prendre du recul pour observer l’avancée de votre travail. Mieux vaut travailler dans un environnement organisé : cela vous évitera beaucoup de confusion, mais également de perdre des pièces vitales au montage. Pensez également le montage sur son intégralité : la taille du meuble ne suffit parfois pas puisque certaines étapes peuvent vous demander une surface bien plus importante. Certains meubles par exemple demandent de glisser une pièce de contreplaqué sur leur longueur : il faut alors disposer du double de la longueur du meuble pour procéder à l’opération sans mal.

Préparer vos outils

Afin d’éviter les mauvaises surprises, il est impératif de préparer vos outils : il est en effet très frustrant de se retrouver bloqué par manque de matériel. Les meubles en kit demandent heureusement l’utilisation d’outils très basiques, et certains sont même parfois fournis. L’idéal ? Une visseuse à embouts multiples, que vous aurez bien entendu chargée au préalable.

Favoriser un environnement calme

Il est capital de travailler dans le calme. En effet, le montage d’un meuble demande de la concentration, et il est préférable d’éviter au maximum d’être dérangé durant votre tâche. Que vous procédiez au montage seul ou avec une personne, évitez d’être plus que nécessaire : préparer un peu de musique et des boissons fraîches, et lancez-vous. L’idée est de faire de ce moment un moment agréable et non pas une corvée. Éloignez également enfants et animaux de compagnie : outre vous déranger, il pourrait gêner la progression du montage, ou perdre une des pièces du meuble. Un environnement de bricolage représente qui plus est un danger pour eux : une raison de plus de les tenir à l’écart.

Installez-vous dans la bonne pièce

Il est important de monter le meuble dans la pièce où celui-ci prendra place. En effet, vous courrez le risque, une fois le meuble monté, de vous apercevoir que celui-ci ne passe pas la porte. Quoi de plus frustrant que de devoir défaire le travail accompli pour tout recommencer. Veiller donc à penser l’endroit où le meuble prendra place avant de procéder au montage lui-même.

 

Le déballage de votre meuble en kit Comforium

Une fois votre poste de bricolage en place, il est temps de vous mettre au travail ! Mais avant de commencer le montage, encore faut-il sortir les meubles de leur emballage. Si l’étape semble tomber sous le sens, il existe tout de même de petits conseils pour optimiser ce moment et rendre plus facile la suite des opérations :

Organiser vos paquets

Vous vous êtes fait livrer un très grand nombre de meubles ? Veillez à bien séparer les paquets correspondant à chaque meuble et ne les déballez pas tous en même temps. Vous risqueriez de vous emmêler les pinceaux si certaines pièces se ressemblent. Dans le cas de meubles assortis (cuisine, chambre à coucher…) cela est particulièrement important, car les pièces concernées peuvent être très similaires.

Vérifier les stocks de vis

Les notices de meubles proposent généralement un inventaire des pièces disponibles dans la notice. Munissez-vous de celui-ci et vérifiez que chaque vis et pièce de montage est bien présente. Cela vous évitera de vous retrouver bloqué en plein milieu du montage. Vous ne devriez pas avoir de problèmes à ce niveau, puisque Comforium fait très attention à ce genre de détails.

Déballer vos paquets en douceur

Afin d’éviter d’abîmer vos meubles, sectionner délicatement les adhésifs de vos cartons avant d’en retirer les différentes pièces. Avec un coup de cutter trop violent, vous risqueriez d’abimer votre meuble en le rayant avant même que celui-ci soit sur pied. Prudence également lors de l’ouverture des sachets de vis : une ouverture trop violente pourrait bien envoyer valser une petite pièce indispensable sous l’un de vos meubles.

Outils sur une table

Le montage du meuble

Ne craignez plus d’acheter des meubles en kit. En effet, si vous suivez notre guide, vous arriverez à monter vos meubles sans l’aide de personne. Mais tout d’abord, munissez-vous des outils suivants : une pince, des tournevis plats et cruciformes, un mètre, un marteau et un jeu de clés plates.

Parfois, on a l’impression qu’il n’y a rien de plus difficile que de monter ses meubles en kit soi-même, et cela nous incite à solliciter l’aide de quelqu’un plus expérimenté, qui peut être un proche comme un professionnel qui va évidemment nous rendre ce service en contrepartie d’une somme d’argent. Mais, en réalité cette opération est facilement faisable sans l’aide de personne, à condition de respecter les étapes.Le moment est venu de vous lancer dans le montage du meuble. Pour cela, restez calme, et suivez les conseils suivants.
Lisez la notice en entier

La préparation constitue l’une des étapes les plus importantes. Avant de vous lancer dans le montage, prenez quelques minutes pour jeter un coup d’œil sur la notice et sur les instructions de montage. Pourquoi ne pas regarder des tutoriels sur YouTube ? Cela vous permet d’avoir une idée générale du montage. Ensuite, inutile de vous presser ou de vous stresser, prenez le temps qu’il vous faut pour apprendre tranquillement, l’essentiel est que vous réussissez votre montage.

Pas besoin d’apprendre celle-ci par cœur, mais lire la notice en amont vous permettra de visualiser le montage sur le long terme, et de ne pas découvrir les étapes au fur et à mesure. Cela pourra vous éviter des erreurs d’appréhension toutes bêtes.
N’hésitez pas à revenir en arrière

Après la lecture des pages de ladite notice, assurez-vous de garder tous les outils nécessaires à portée de main.

Si vous êtes une personne un peu désorganisée, nous vous recommandons de regrouper les éléments dans l’ordre de leur utilisation. Cela vous permettra d’éviter la panique et les prises de tête lors du montage : regroupez les outils tels que les chevilles, les clous, les vis, etc… Vous êtes coincé sur une étape ? Vous avez probablement fait une erreur sur l’une des étapes précédentes. Aussi frustrant que cela puisse paraître, revenir en arrière méthodiquement pourra vous permettre de retrouver le point de blocage avant de reprendre la construction.
Respecter la notice d’utilisation

Les meubles Comforium sont conçus par une équipe d’experts de l’ameublement, et la notice indique précisément quelles en sont les étapes de constructions. Si vous souhaitez que vos meubles correspondent aux produits finis et surtout soient solides et esthétiques, il est primordial de suivre les étapes et leur déroulé et dans leur ordre d’apparition. Il est donc déconseillé de suivre votre intuition, ou bien de griller une étape parce que « cela semble évident » : plus vous vous en tiendrez à la notice, plus le montage sera facile.

Ne perdez pas patience

Vous bloquez sur une étape et la moutarde commence à vous monter au nez ? Tout d’abord, prenez le temps de souffler : sortez de la pièce, allez vous servir un verre d’eau fraîche et reposez-vous. Sortir du montage vous permettra d’y revenir plus sereinement, et de mieux déterminer quels sont les points de blocages. Soyez patient et restez calme : vous énerver ne fera qu’empirer la situation.

Utiliser du lubrifiant

Si certaines pièces (en bois notamment) peinent à rentrer dans les encoches prévues à cet effet, vous pouvez éventuellement utiliser du lubrifiant spécial bricolage, il vous permettra de les insérer plus facilement. Cette solution est préférable à l’utilisation d’un marteau, qui pourrait abîmer les pièces les plus fragiles.

Enfin, lors du montage, évitez de serrer au maximum les vis, car cela vous évitera de casser les pièces lors du démontage si jamais vous faites une erreur. Vous pouvez resserrer le tout, une fois que toutes les pièces sont à leurs juste place.

Et lorsque c’est fini ?

Votre meuble est enfin terminé ! Il ne vous reste plus qu’à en profiter et à régler les derniers points liés au rangement.
  • Garder les vis supplémentaires : il vous reste des vis ? Ne paniquez pas, vous ne vous êtes pas trompé, des vis supplémentaires sont souvent prévues par Comforium en cas de problèmes. Il vous suffit de conserver celles-ci, elles vous seront utiles en cas réparations éventuelles. Nous vous recommandons de conserver ces pièces dans un petit sachet, que vous étiquèterez au nom du meuble.
  • Se débarrasser du carton : les cartons prennent de la place, et doivent donc être triés. Il vous suffit de les réduire en morceaux et de les déposer dans le bac de tri de votre immeuble. Les déchetteries prennent également en charge ces déchets recyclables. Vous pouvez également en faire cadeau à vos enfants ou à votre chat : le carton se transformera alors rapidement en vaisseau spatial ou en coin sieste.
  • Profitez : votre meuble est terminé, installez-le à l’endroit voulu et profiter de l’esthétisme et du confort des fournitures Comforium. Avec de la patience et de la méthode, monter un meuble Comforium est beaucoup plus facile que vous l’auriez cru ! Si vous êtes vraiment réfractaire au bricolage, vous pouvez également faire appel à un ami, ou bien à un monteur professionnel.